Tropicale
Vanessa Cao 
Samuel Coisne
Clément Davout 
Cyrellie Van Den Broeck

6.04.2019 - 11.05.2019

Vanessa Cao - Sans titre, Photo impression jet d’encre marouflée sur bois éd. 1/8, 100 x 135 cm

Vanessa Cao
1981 Liège (BE), vit et travaille à Liège
Diplômée en création textile, tapisserie, ESAVL, Liège
Vanessa Cao manipule quantité de matières. Elle les observe d’abord, les questionne ensuite – cette considération est un véritable credo chez elle, l’essence même du processus qu'elle développe en toute création. Qu’elle sculpte ou découpe cette matière, la fixe sur support ou l’en dégage, la fige ou lui donne du mouvement, l’artiste la met avant tout en œuvre et se risque à son détournement. Vanessa Cao 'éprouve' littéralement la matière, tant celle émanant de la Nature – forêts et bords de mers sont ses lieux de quête et de prédilection – que celle transformée par l'Homme – tribus lointaines et artisanat ancestral sont de grandes sources d'inspiration parfois. Coquillage, corail, caillou, feuille, branche, plume, papier, cuir, soie,... voilà autant de substances investies par l'oeil et la main de cette artiste atypique.

  • gallery-image
  • gallery-image
  • gallery-image

Vanessa Cao - Sans titre, céramique, 30 cm
Vanessa Cao - Sans titre, Peinture irisée acrylique, 100 x 80 cm 

Demande d'information

Vanessa Cao - Sans titre, peinture acrylique, 50 x 70 cm
Vanessa Cao - Sans titre, peinture acrylique, 50 x 70 cm

Clément Davout - Je parle seul, 2019, huile sur toile, 80 x 80 cm
Clément Davout - Pour te dire des choses nouvelles, 2019, huile sur toile, 80 x 50 cm 

Clément Davout - Image rémanente, 2019, huile sur toile, 90 x 80 cm

Clément Davout
1993 Flers (FR), Vit et travaille à Bruxelles
Diplômé de l’école supérieur d’art et média de Caen
Les peintures à l’huile à tendance monochromatique de Clément Davout prennent la flore pour sujet de prédilection. Recomposées d’après photographies, les images ont cette patine un peu rétro et instantanée du polaroïd, nom d’un matériau polarisant la lumière qui le traverse avant d’être une marque. Ce travail sur l’image engendre un environnement magnétique et ouaté. Le biotope des plantes est assourdi par une impression de pellicules superposées. En d’autres termes, la végétation est toujours observée à travers le prisme d’un voile, d’une vitre, d’une buée... Dès lors, les ramures, plus ou moins effacées, sont empreintes d’une mélancolie condensée par un temps trop lourd, une émotion trop forte, une scène trop intense.

  • gallery-image
  • gallery-image

Samuel Coisne - Abysse, résine epoxy et aluminium, 20 x 30 cm

Demande d'information

Samuel Coisne - The Glory of Broken Things, Dimensions variables / installation éphémère Verre cassé

Samuel Coisne
1980 Douai (FR), vit et travaille à Bruxelles
Entre destruction et reconstruction, l’œuvre de Samuel Coisne développe une poétique postmoderne du fragment et de l’ensemble. Par la brisure, la mutation, l’agencement, le retournement ou encore le tissage, il offre à la matière un statut d’œuvre.
La fragilité, le hasard et l’apparition sont au cœur de son travail. En jouant avec les codes, les divers matériaux, ou encore la question du vrai et du faux, du réel et de l’illusion, il tente à sa manière d’amener une réflexion sur la société d’aujourd’hui.
Dans ses dernières recherches, entre paysages et morceaux d’univers, il met en scène un monde éclairé où solitude et poésie se rencontrent et nous bercent à la fois dans l’infiniment grand et petit. 

  • gallery-image
  • gallery-image
  • gallery-image

Samuel Coisne - Mountains, béton cellulaire, 10 x 10 x 10 cm

  • gallery-image
  • gallery-image
  • gallery-image
  • gallery-image

Cyrellie Van Den Broeck
1992, Liège (BE), vit et travaille à Liège
Actuellement en Master 1 peinture, ESAVL, Liège
Perpétuellement en recherche de nouveaux matériaux, la jeune artiste les choisit pour leur qualité, leur matière, leur coloration. Éclaircie et épurée, la couleur est réduite jusqu’à parfois laisser apparaître la matière brute qui a autant d’importance que le medium qui la recouvre.