Mikaïl Koçak

Vue de l'exposition De l'Académie (ESAVL) à La Châtaigneraie, Centre Wallon d'Art Contemporain La Châtaigneraie, Liège

Vue de l'exposition De l'Académie (ESAVL) à La Châtaigneraie, Centre Wallon d'Art Contemporain La Châtaigneraie, Liège

Vue de l'exposition De l'Académie (ESAVL) à La Châtaigneraie, Centre Wallon d'Art Contemporain La Châtaigneraie, Liège

Flots, Flow, 2018, Installation, Chaise pliante de plage en bois peint, tissu en coton et flocage velours, Projection audio et vidéo, 10’42’’ en boucle, Dimensions variables 

Réflexions sur le mouvement, le déplacement, les flux, la migration, l’immigration, le «Mal du pays», les vagues, les lieux de vacances et de tragédies (Méditerranée). 

Audio : sifflements de dauphins
Projetion : paroles traduites du morceau
Gurbet (1972) de Özdemir Erdoğan, sur nuages en mouvement.

À qui parler de mon chagrin, ô nuages ?
Ceux que nous considérions comme frères nous ont blessés.
Et puis il y a ce mal du pays, qui de toutes les douleurs est la plus profonde.
Dites-moi, y a-t-il des nouvelles de mes contrées ?
Ou est-ce que ces pluies seraient les larmes de ma bien-aimée ?
À l’intérieur, je brûle, ô aimée, aimée,
Ma blessure est plutôt profonde.
De ma minaudeuse, je vous en supplie, Donnez-moi des nouvelles.
Ô nuages, portez mon salut à ma bien-aimée. Dites-lui que le jour de nos retrouvailles est proche.
Et puis si le destin nous a éloigné l’un de l’autre,
Que puis-je faire solitaire à l’étranger ?
Est-il possible de vivre loin de sa tendre, dites- moi ?
À l’intérieure, je brûle, ô aimée, aimée,
Ma blessure est plutôt profonde.
De ma minaudeuse, je vous en supplie, Donnez-moi des nouvelles.

Demande d'information

Vue de l'exposition "Bonnes Résolutions", Cdlt+ 

Vue de l'exposition "Bonnes Résolutions", Cdlt+ 

Détail courbe d’une tapisserie nomade 1, 2018, Acrylique et vernis à ongles sur toile, Ø 20 cm 

Demande d'information

Détail d ’une capture numérique, 2017, Acrylique sur toile, 10 x 10 cm 

Demande d'information

Détail d’une autre tapisserie nomade 4, 2017, Acrylique sur toile, 10 x 10 cm 

Demande d'information

Détail d’une autre tapisserie nomade 3, 2017, Acrylique sur toile, 10 x 10 cm 

Demande d'information

Petit tapis, permis de travail de durée illimité, 2017, Acrylique et velours sur toile, 28 x 22 cm 

Demande d'information

Tapis en or, 2017, Acrylique et velours sur toile, 20 x 16 cm 

Demande d'information

Sans Titre, 2017, Aquarelle et acrylique sur papier recyclé 21 x 15 cm 

Demande d'information

Sans Titre, 2017, Aquarelle, acrylique et vernis à ongle sur papier recyclé, 21 x 15 cm 

Demande d'information

Vue de l'exposition "Mikaïl Koçak, dans l'urgence", Cdlt+, mars 2017

Vue de l'exposition "Mikaïl Koçak, dans l'urgence", Cdlt+, mars 2017

  • gallery-image
  • gallery-image

Sans titre, 2016, Impression jet d'encre sur canevas Smyrne et noeuds fils de laine, 100x60 cm

Demande d'information

  • gallery-image
  • gallery-image

Sans titre, 2016, Sérigraphie sur papier peint, 9 exemplaires, 70x50 cm

Demande d'information

  • gallery-image
  • gallery-image

Sans titre, 2016, Impression jet d'encre sur papier peint, 500x53,4 cm

Demande d'information

Portrait d'un motif, 2016, Acrylique sur papier recyclé, 21x15cm

Demande d'information

Tapisserie sur papier 1, 2016, Aquarelle sur papier recyclé, 21x15 cm

Demande d'information

  • gallery-image
  • gallery-image

Sans titre, 2015, Sérigraphie sur papier "Canson" 250g/m2 exemplaire unique, 59x84 cm

Demande d'information

Mikaïl Koçak
1989, vit et travaille à Liège, Belgique
Diplômé de l’ÉSAVL, 2015

Le motif, son déplacement et sa reproductibilité sont les leitmotiv de sa recherche. Les inventaires de motifs, tels des alphabets graphiques, sont à la base de compositions personnelles qui interrogent la modification du sens du signe. 
Des objets de différentes natures, tels que des documents, des photographies, les détails de peintures, des mots lui servent de matière au devenir ornemental.
La réalité se dissèque en motifs qui remettent en question l'idée d’une origine réelle, de la matière fixe ou nomade de la permanence de l’état d’une chose ou d’un opinion. Associée à d'autres éléments, déplacée et replacée à volonté sur d'autres surfaces et espaces, se crée des manières différentes d’interpréter.
Cet exercice de récupération donne lieu à des rencontres entre personnages de différents points de vue (oriental, occidental, pictural, décoratif, typographique, historique), tout en prenant acte de leur potentiel abstrait.
Ces signes ne sont plus des représentations, mais des ornements signifiants.

 

CV

2018     De l'Académie (ESAVL) à La Châtaigneraie, Centre Wallon d'Art Contemporain La Châtaigneraie, Liège
2018     AAF Brussels, galerie Cdlt+, Bruxelles
2018     Bonnes Résolutions (group show), galerie Cdlt+, Liège
2017     Uomini in cambio di carbone, cur. Lino Polegato (group show), Trévise, Italie
2017     Un Parfum qui sente bon l’amande a mer ?, exposition et publication collective, galerie Cdlt+, Liège 
2017     En Piste!, Musée de la Boverie, Liège, galerie Cdlt+, Liège
2017     Mikail Koçak, dans l’urgence, exposition évolutive dans l’urgence, galerie Cdlt+, Liège 
2016     Mikaïl Koçak à la galerie Wégimont, exposition, galerie Wégimont du Churchill Liège
2015     Le nomadisme en graphisme, le cas du motif; Prière de ne pas (dé)ranger, exposition / projet de diplôme, Galerie Les Drapiers, Liège
2014     BAL masqué, exposition collective dans le cadre de la BIP OFF - musée BAL  + publication bulletin des musées de la Ville de Liège hors série, avril 2014